samedi, février 07, 2009

PLATON ET SON ORNITHORYNQUE ENTRENT DANS UN BAR

Pour le livre sur l'humour et la philosophie que nous préparons Christian Boissinot et moi, nous avons contacté Thomas Cathcart et Daniel Klein, les auteurs de Plato and his Platypus Walk into a Bar, (en français: Platon et son ornithorynque entrent dans un bar... : La philosophie expliquée par les blagues (sans blague ?) .

Très sympathiques et très généreux, les deux hommes ont volontiers accepté de participer à notre livre en répondant à une série de questions. Leurs réponses sont arrivées 48 heures après que nous leur ayons envoyé les questions. Et quelles réponses: un régal d'intelligence et d'humour.

Si vous ne connaissez pas leur livre, jetez-y un oeil. Un deuxième est paru et un troisième est en préparation.

6 commentaires:

Étienne Pelletier a dit…

Bonjour M. Baillargeon,
Je souhaiterais réaliser une entrevue avec vous (elle peut être téléphonique ou par correspondance) dans le cadre d'un cours au CÉGEP. Elle portera sur un sujet à propos duquel vous possédez beaucoup de connaissances, à savoir l'influence des médias dans la formation de l'opinion publique ou bien (le choix de mon sujet n'est pas encore fixé) sur l'anarchisme au Québec. Je serais enchanté que vous acceptiez de m'accorder quelques minutes de votre temps dans les prochaines semaines afin de répondre à quelques-unes de mes questions. Vous pouvez me rejoindre à l'adresse suivante: pelletier.etienne@hotmail.com

Merci de votre temps.
Étienne Pelletier

hnk a dit…

Bonjour M. Baillargeon

A propos de philosophie, un problème qui me turlupine depuis un bon moment et que je vous soumets (en gardant à l'esprit qu'on ne peut peut-être pas y apporter de réponse) :

En matière d'esthétique, peut-on soutenir autre chose qu'un relativisme intégral ? En gardant à l'esprit qu'il faut différencier le fond de la forme : par exemple, peut-on soutenir que, bien Louis XIV fût un tyran sanguinaire, on puisse admirer l'architecture du château de Versailles ?

Merci d'avance d'une éventuelle réponse.

Normand Baillargeon a dit…

Bonjour, Étienne,

Écris moi à: baillargeon.normand@uqam.ca

Normand

Normand Baillargeon a dit…

Bonjour, hnk,
(trop) vaste question pour une échange sur blogue, je pense.
Il y a d'un côté le problème (philosophique et conceptuel) du relativisme esthétique; je ne suis pas un relativiste en ce sens.

Il y a ensuite le problème (qui relève plus cette fois de la psychologie individuelle, je pense) de savoir si un évalutaion d'une oeuvre peut faire abstraction du contexte de sa production. Ça dépend de gens et des oeuvres, il me semble.

Si la première question vous intéresse, ce que j'ai lu de mieux sur le sujet est le chapitre que Martin gardner lui consacre dans _The whys of a philosophical scivener_. c'est un livre extraordinaire et j'ai en vain essayé de convaincre des éditeurs francophones de le traduire - et d'autres livres de Martin Gardner, dont je suis un grand fan.

Normand

hnk a dit…

Bonjour M. Baillargeon,

Merci de la référence et de votre réponse. Je vais essayer de me procurer le livre dans les plus brefs délais.

Normand Baillargeon a dit…

@hnk. Si vous ne trouvez pas, faites-moi signe et je vous enverrai une photocopie du chapitre.
Sur ce blogue, vous trouverez un portrait de Gardner qeu j'ai publié dans Québec sceptique il y deux ans.

Normand