samedi, janvier 24, 2009

HUMOUR ET MATHÉMATIQUES?

Le Devoir de ce matin annonce la parution ce printemps du livre: La vraie dureté du mental. Hockey et Philosophie (il faut probablement vivre au Québec pour comprendre ce titre:-)), un collectif que mon ami Christian Boissinot et moi avons dirigé.

Le livre est le premier d'une collection (Quand la philo fait Pop!) que nous dirigeons lui et moi aux Presses de l'Université Laval et qui se consacrera à l'examen philosophique de la culture populaire. Prochain titre (il est déjà en préparation): Humour et philosophie. (Je pense donc je ris, serait un titre possible)

J'aimerais écrire pour ce livre un texte portant sur mathématiques et humour. Plus précisément, je voudrais tenter des rapprochements entre les mathématiques et l'humour et montrer qu'il y a des points communs entre ce qui caractérise certains modes de pensée en maths et en humour.

J'ai commencé à réunir des idées. Mais je me dis que le sujet inspirera peut-être des lecteurs ou lectrices de ce blogue...Si c'est le cas, et que vous avez envie de partager vos pistes de réflexion, ne vous gênez pas!

13 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour,

Une piste que vous connaissez sûrement : "la Mathématique du Chat".
http://legenditempus.canalblog.com/archives/2008/05/29/9374689.html

Merci pour ce blog que je lis régulièrement depuis peu,

Audrey

Normand Baillargeon a dit…

Bonjour, Audrey. Mais non, je ne connaissais ps. Un grand merci.

Normand

Jean-no a dit…

Hmmm... Vaste sujet.
J'ai croisé au rayon sciences de ma librairie un ouvrage baptisé "Je fais des maths comme un(e) cochon(ne)" qui explique les mathématiques avec des exemples tels que l'organisation de partouzes. Cela prouve que l'humour mathématique douteux existe.
Un autre élément : un des plus grands auteurs de bd d'humour français, Daniel Goossens, est aussi un chercheur en intelligence artificielle, on lui doit notamment une "vie d'Albert Einstein" très drôle. Enfin le lien n'est pas si clair.
Le mathématicien Ivar Ekeland a beaucoup d'humour (et ça ressort dans ses livres sur la hasard et le chaos) aussi.
Mais tout ça est anecdotique, la question est peut-être de savoir si on peut faire rire avec une démonstration mathématique (sans y ajouter d'éléments non-mathématiques notamment), en provoquant la surprise ou en faisant des clins d'oeil... J'ai toujours pris la preuve ontologique de Gödel (qui démontre mathématiquement l'existence de Dieu) comme un exemple de maths comiques (car on peut l'appliquer aussi au roi des lutins) mais j'ignore si c'est volontaire de la part de Gödel.

Pieyre a dit…

J'aimerais que vous commentiez éventuellement la philosophie de Georges Palante ("La sensibilité individualiste", Mille et une nuits,2007) qui oppose "l'anarchisme" à "l'individualisme". Selon lui, la philosophie anarchiste est essentiellement "idéaliste" en persistant à croire que les disharmonies sociales ne seraient qu'accidentelles et provisoires tandis que "l'individualisme" est beaucoup plus lucide face à une société tout aussi tyrannique sinon plus que l'Etat. L'anarchisme, affirme-t-il, est dans l'impossibilité de concilier deux termes antinomiques que sont "société" et "liberté individuelle". Conséquemment, l'individualisme est beaucoup plus franc et net.

NG a dit…

L'individualisme ne repose sur aucune base anthropologique (je dirais donc qu'il est creux et flou). L'hominisation et la socialisation sont affaire d'intersubjectivé. Il doit y avoir des autres pour qu'il y ait un moi (ne serait-ce que les parents qui engendrent l'enfant !). C'est tout à l'honneur de l'anarchisme de penser la société en terme de coopération horizontale.

Normand Baillargeon a dit…

@ Pierre. Ce sont des questions vastes, trop pour être discutées en quelques lignes. Mais il est exact, pour aller dans le sens de NG, que la science contemporane 9biologie évolutionniste, psychologie cognitive, psychologie évolutionnaiste, noamment0 invite à natutaiser ces questions en un sens bien proche de ce que quelqu,un comme Kropotkine soutenait. L,évolution a ainsi sélectionné diverses formes d'altruisme (de parentèle, réciproque, réciproque indirect). Mais il est aussi vrai qeu ce que nous devenons dépend aussi de nos circonstances. En caricaturant un peu (trop) l'anarchisme pense qu'en transformant nos circonstances, on pourrait voir encore plus et mieux émerger ces tendances à l'entraide et à la coopération.
Normand B.

Normand Baillargeon a dit…

@ Jean-No. Merci de ces suggestions.

normand

Paul C. a dit…

Bonjour,

Une pensée à ce sujet: il existe en math comme en humour une certaine tension générée par l'incertitude du résultat. Et ce sont souvent les résultats les moins attendus qui sont les plus remarquables, illuminants ou drôles.

hnk a dit…

Bonjour,

La principale qualité des mathématiques, c'est leur nature subversive.

Exemple : "Je crois que deux et deux sont quatre, Sganarelle, et que quatre et quatre sont huit." (Molière, "Don Juan", 1665)

Et voilà, d'un coup d'un seul, toutes les ratiocinations métaphysiques du christianisme par terre. (Et celles de Lacan aussi, par la même occasion.)

Sans les mathématiques, pas de pensée critique possible, ce qui a été compris dès l'Antiquité grecque : la légende veut qu'au fronton de l'Académie que Platon avait fondée à Athènes était inscrite la phrase suivante : "Que nul n'entre ici s'il n'est mathématicien".

Sur un sujet analogue, voir l'article de Jean Bricmont sur "L'irréductible antagonisme entre science et religion" :

http://www.viaveritas.fr/Science-et-religion-l-irreductible

Normand Baillargeon a dit…

@Paul et hnk: merci de ces idées stimulantes.
Je jongle aussi avec des choses comme le goût des structures, les preuves par l'absurde :-), les mots ou expressions prises rigoureusement ou au pied de la lettre, les aspects ludiques, la distinction langage-métalangage et le jeu que permet leur confusion, les paradoxes; et d'autres encore.On verra bien ce que ça va donner.

Normand

SansGEN a dit…

J'ai lu quelque part que les personnes douées en mathématiques et en logique persevaient plus facilement le décalage avec la réalité et donc étaient plus réceptives à l'humour.

Je n'ai plus mes sources mais j'aimais bien l'idée.

SansGEN a dit…

oups, percevaient

Normand Baillargeon a dit…

@sansgEN. Je pressens là quelque chose de fort intéressant. Si jamais la source vous revient, faites moi signe. Merci de cette information.

Normand