samedi, mars 21, 2009

ALBERT EINSTEIN (1879-1955), PHYSICIEN ET REBELLE (8/8)

Albert Einstein en verve

Si on démontre que ma théorie de la relativité est vraie, l’Allemagne dira que je suis un citoyen allemand et la France dira que je suis un citoyen du monde. Mais si on prouve que ma théorie est fausse, la France dira que je suis Allemand et l’Allemagne dira que je suis Juif.

La gravité n’est pas responsable du fait que les gens tombent en amour.

La chose la plus incompréhensible au monde est que le monde soit compréhensible.

Ne vous inquiétez pas trop de vos problèmes avec les mathématiques : je peux vous assurer que les miens sont bien plus grands.

Il n'existe que deux choses infinies, l'univers et la bêtise humaine... mais pour l'univers, je n'ai pas de certitude absolue.

Pour me punir de mon mépris pour l’autorité, le destin a fait de moi une autorité.

Dans la mesure où elles s’appliquent au réel, les lois des mathématiques ne sont pas certaines; dans la mesure où elles sont certaines, elles ne s’appliquent pas au réel.

Le bon sens est l’ensemble des préjugés qu’on a acquis à 18 ans.

Ce n’est pas tout ce qui peut être compté qui compte et tout ce qui compte ne peut pas être compté.

Tout ce qui est vraiment grand et inspirant est créé par un individu qui travaille librement.

Le nationalisme est une maladie infantile. C’est la rougeole de l’humanité.

Il est plus facile de désintégrer un atome qu’un préjugé.

Ne fais jamais rien contre ta conscience, même si l’Etat te le demande.

Pour être un membre irréprochable parmi une communauté de moutons, il faut avant toute chose être soi-même un mouton.


BIBLIOGRAPHIE ET INTERNETOGARPHIE


Biographies

CLARK, Ronald W., Einstein: The Life and Times, Avon Books, New York, 1984.
La biographie standard; intéressant examen de la vie d’Einstein, à ceci près que l’ouvrage ne contient à peu près aucune référence à ses idées politiques.

HOFFMANN, Banesh, et DUKAS, Helen, Albert Einstein, créateur et rebelle, Points, Seuil, Paris, 1979.

PAIS, Abraham, Subtle Is the Lord: The Science And the Life of Albert Einstein, Oxford University Press, 2005.
À la fois biographie et survol des conceptions scientifiques d’Einstein. Avec une préface de Roger Penrose.

Écrits d’Einstein

Le physicien

EINSTEIN, A. et al., The Principle of Relativity. A Collection of Original Papers on the Special and General Theory of Relativity, Dover, New York, 1952.
Plusieurs des indispensables documents originaux relatifs à la Relativité restreinte et à la Relativité générale sont réunis ici. Outre des textes de Lorentz, de Minkowski et de Weyl, on trouvera, d’Einstein, les deux articles de 1905 et trois textes sur la Relativité générale.

— Einstein’s Miraculous Year. Five Papers that Changed the Face of Physics, Princepton University Press, Princeton and Oxford, 1998.
Les cinq articles de l’Annus mirabilis.

STACHEL, John, (Ed.), The Collected Papers of Albert Einstein, Princeton University Press, Princeton, New Jersey, 1987.

Une liste complète des écrits scientifiques d’Einstein jusqu’en 1951 est disponible dans l’ouvrage de P.A. Schlipp (1951) cité plus bas, pages 689-760.

Le vulgarisateur scientifique

EINSTEIN, A., et INFELD, L., L'évolution des idées en physique, Flammarion, Champs, Paris, 1993.

EINSTEIN, A., La relativité, Petite bibliothèque Payot, Paris, 1990.
Deux ouvrages remarquables de clarté.

Le penseur engagé et le militant

EINSTEIN, A., Comment je vois le monde, Flammarion, Collection Champs, Paris, 1999.

— Ideas and Opinions, Crown Trade Paperbacks, New York, 1954, 1982.

— Out of My Later years, 1956, Carol Publishing Group, New York, 1991.

— Einstein on Peace, Édité par : Otto Nathan et Heinz Norden, Simon and Schuster, New York, 1960

— et FREUD, S., Pourquoi la guerre ? , Rivages poche, Paris, 2005.

Écrits sur Einstein

Albert Einstein, numéro spécial de la revue Scientific American, Septembre 2004.

CALAPRICE, Alice, (Éd.) Dear Professor Einstein: Albert Einstein's Letters to and from Children, Prometheus Books, New York, 2002.

GARDNER, Martin, Relativity Simply Explained, Dover publications Inc, Mineola, New York, 1997.
Du grand Gardner et un remarquable ouvrage de vulgarisation.

JEROME, F. The Einstein File: J. Edgar Hoover's Secret War Against the World's Most Famous Scientist, Saint Martin's Press/Griffin, New York 2002.

— et TAYLOR, R., Einstein on Race and Racism, Rutgers, 2006.

PAIS, Abraham, Subtle Is the Lord: The Science and the Life of Albert Einstein, Oxford University Press, 1983.


RIDGEN, John, S., Einstein 1905. The Standard of Greatness, Harvard University Press, Cambridge et London, 2005.

RYAN, Dennis, P., (Éd.), Einstein and the Humanities, Hofstra University, Contributions in Philosophy, Number 32, Greenwood Press, New York, 1987.

SCHLIPP, Arthur, P. (Éd.), Albert Einstein: Philosopher-Scientist, Library of the Living Philosophers,Volume VII, Southern Illinois University, Carbondale, 1951. Réédition MJF Books, New York .

Internetographie


http://alberteinstein.info/
Toutes les archives d’Einstein en ligne.

http://www.westegg.com/einstein/#over
Vaste et riche sélection de sites consacrés à divers aspects des travaux et de la personnalité d’Einstein.

5 commentaires:

hnk a dit…

Bonjour M. Baillageon,

Merci pour cette biographie d'Einstein, certes courte mais qui va à l'essentiel. L'étendue du militantisme politique d'Einstein est une découverte pour moi (même si j'étais déjà un peu au courant) ; c'est un point qui, à l'époque où j'allais à l'école (en France), était totalement passé sous silence. (cf. le poème de Prévert que vous avez mis sur votre blog.)

Sinon, une des remarques d'Einstein que vous rapportez (à la fin de la partie 7/8) m'a particulièrement interpellé : je ne pense pas, comme Einstein semble le faire, qu'il faille ne se sentir aucune attache particulière pour se ressentir pleinement citoyen du monde. J'aurais même (modestement) tendance à croire le contraire, même si je n'ignore pas le caractère profondément néfaste du nationalisme. Mais j'imagine que ce genre d'opinions et de ressenti est relatif et dépend de l'histoire personnelle de chacun.

Encore merci et bravo pour vos capacités de pédagogie et de vulgarisation, hélas absentes de la France où sévissent les rhéteurs.

(A ce sujet, voir l'aveu édifiant d'un professeur de la Sorbonne qui avoue : "La vocation première d'une université littéraire est de former des rhétoriciens, le champ d'application n'étant finalement que prétexte." http://www.institut-expression.com/Pages/index.php?idRubrique=2&idArticle=167 )

HNK

hnk a dit…

Oups ! M. BaillaRgeon, bien sûr.

Accent Grave a dit…

Formidable série biographique. Plusieurs «détails» scientifiques m'échappent bien sûr, mais l'idée générale des découvertes me semblent compréhensibles. Et que dire de l'homme!

Merci pour ce travail.

Accent Grave

Normand Baillargeon a dit…

@Hnk. Merci de ce commentaire et de vos bons mots.

H. Bergson, comme vous le savez certainement, a longtemps opposé ses idées sur la durée à la relativité.

Le passage que je cite est en effet singulier: je pense qu'Einstein devait être quelqu'un de bien singulier.

Normand

Normand Baillargeon a dit…

@Accent grave: Content que le texte vous ait plu.

Normand