vendredi, juin 05, 2009

L’ARITHMÉTIQUE ÉLÉMENTAIRE AVEC MARCEL PAGNOL: LA RECETTE DU PICON-CITRON-CURAÇAO

[Et un dernier...]

César : Eh bien, pour la dixième fois, je vais te l'expliquer, le picon-citron-curaçao. (Il s'installe derrière le comptoir.) Approche-toi ! (Marius s'avance, et va suivre de près l'opération. César prend un grand verre, une carafe et trois bouteilles. Tout en parlant, il compose le breuvage.) Tu mets d'abord un tiers de curaçao. Fais attention : un tout petit tiers. Bon. Maintenant, un tiers de citron. Un peu plus gros. Bon. Ensuite, un BON tiers de Picon. Regarde la couleur. Regarde comme c'est joli. Et à la fin, un grand tiers d'eau. Voilà.
Marius : Et ça fait quatre tiers.
César : Exactement. J'espère que cette fois, tu as compris. (Il boit une gorgée du mélange)
Marius : Dans un verre, il n'y a que trois tiers.
César : Mais, imbécile, ça dépend de la grosseur des tiers !
Marius : Eh non, ça ne dépend pas. Même dans un arrosoir, on ne peut mettre que trois tiers.
César (triomphant) : Alors, explique-moi comment j'en ai mis quatre dans ce verre !
Marius : Ça, c'est de l'Arithmétique.

Marcel Pagnol, Marius, Acte I, scène 2.

5 commentaires:

Anonyme a dit…

C'est tres simple. L'eau fait figure de quantite negligeable, puisque consideree comme substance impure, comme l'avait si bien demontre Toulouse-Lautrec.

CQFD

Paul V. Camal

pharmacy a dit…

Tres bien!

cheap viagra a dit…

Tu mets d'abord un tiers de curaçao. Fais attention : un tout petit tiers. Bon. Maintenant, un tiers de citron. Un peu plus gros. Bon. Ensuite, un BON tiers de Picon. Regarde la couleur. Regarde comme c'est joli. Et à la fin, un grand tiers d'eau. Voilà.

el-dioablo21 a dit…

oui c'est bien beau tous çà mais au final qui a raison Cesar ou Marius?

el-diablo21 a dit…

on peut mettre trois tiers ou quatre tiers j'aimerais bien savoir s.v.p