dimanche, décembre 14, 2008

PETIT QUESTIONNAIRE SUR LA BIBLE POUR CÉLÉBRER DIGNEMENT NOËL

Nowel, le Petit Jésus, le joyeux temps de fêtes, les cadeaux et tout ça et tout ça.
Mais connaissez-vous bien La Bible sur quoi se fonde le christianisme?
Ce petit questionnaire vous aidera à le savoir.

1. Nowell est un moment propice au rappel des commandements que Dieu nous a données et auxquels nos actions doivent se conformer. Dans Exode 34, on s’en souviendra, Dieu fait venir Moïse et lui ordonne de tailler deux tables de pierre pour qu’il puisse y graver ses dix commandements: «L'Éternel dit à Moïse: Écris ces paroles; car c'est conformément à ces paroles que je traite alliance avec toi et avec Israël.», Exode 34 : 27.

Justement : quel est le dixième de ces commandements?


A. Tu ne tueras point
B. Tu ne convoiteras point la voiture de ton voisin
C. Tu ne déroberas point.
D. Tu ne feras point cuire un chevreau dans le lait de sa mère
E. Tu ne convoiteras point la maison de ton prochain; tu ne convoiteras point la femme de ton prochain, ni son serviteur, ni sa servante, ni son boeuf, ni son âne, ni aucune chose qui appartienne à ton prochain

Réponse : D

Non? Si. Répétons donc et apprenons par cœur la parole de Dieu : «Tu ne feras point cuire un chevreau dans le lait de sa mère.»

Ce qui est terriblement utile à savoir de nos jours, on en conviendra, et qui constitue un conseil dont la grande sagesse morale n’échappera à personne, sinon aux mécréants avec lesquels, de toute façon, il ne faut pas perdre son temps.
«Mais les autres réponses, alors?», dites-vous, curieux galopins.

J’avoue d’abord une innocente facétie: la réponse B n’apparaît nulle part dans la Bible, et je l’ai inventé de toutes pièces. Si, si : juré craché. Amusant, non?
Les réponses A, C et E, par contre, apparaissent bien dans la Bible: elle sont dans Exode 20.13, qui donne une autre (comment est-ce possible? Dieu se trompe-t-il dans un cas ou un autre? Fichtre! À l’aide, à moi, au secours, théologiens!) liste de dix commandements, une liste que les protestants et les catholiques citent de préférence à Exode 34, on se demande pourquoi.

D’autant, on va le voir, qu’Exode 34 est la liste qui devrait être considérée comme «officielle». J’y viens. En attendant, notez que, dans le commandement E, la femme, le serviteur et la servante de notre prochain, au même titre que son bœuf ou son âne, font partie des choses qui lui appartiennent. Cela aussi, c’est très bon à savoir, même si certaines femmes sont du mal à l’admettre.

À présent les commandements.

Moïse va d’abord (Exode 20 : 2-17) sur le Mont Sinaï et en redescend pour réciter de mémoire une liste de dix commandements, parmi lesquels la réponse E. Puis, plus tard, il reçoit de Dieu des tablettes comprenant les commandements («Lorsque l'Éternel eut achevé de parler à Moïse sur la montagne de Sinaï, il lui donna les deux tables du témoignage, tables de pierre, écrites du doigt de Dieu», Exode 31 :18) .

Mais, coup de théâtre et manque de bol pour ce texte écrit du doigt même de dieu, en redescendant du Mont, Moïse aperçoit ses ouailles en pleine bamboula, se fâche et brise les tablettes écrites du doigt de Dieu. C’est écrit : «Et, comme il approchait du camp, il vit le veau et les danses. La colère de Moïse s'enflamma; il jeta de ses mains les tables, et les brisa au pied de la montagne». Exode 32 : 19).

Quel sale caractère, ce Moïse, tout de même!

Bref : on n’a toujours pas les authentiques et définitifs commandements de Dieu écrits de son doigt et tout est donc à recommencer pour Dieu, qui n’a pas que ça à faire.
Moïse repart donc sur le mont Sinaï. Là, Dieu lui dit: « Taille deux tables de pierre comme les premières, et j'y écrirai les paroles qui étaient sur les premières tables que tu as brisées.», Exode 34-1). La bonne liste! Enfin! Du doigt même de Dieu! Alléluia! Pourvu que Moïse se pique pas encore une fois uen de ses colères. Mais non. Ouf! Et paf : on trouve sur cette liste définitive le dixième commandement. Rappelez-vous en bien, c’est très précieux : «Tu ne feras point cuire un chevreau dans le lait de sa mère.»

Quand on songe qu’il y a de nos jours des impies qui ne font pas cuire de chevreaux dans le lait de leur mère parce qu’ils ne font pas cuire de chevreaux du tout, cela sous le fallacieux prétexte qu’ils refusent de faire souffrir des animaux et sont donc végétariens. Mécréants. Immoraux. Abjects personnages.

Qu’on se décide enfin à respecter les dix commandements et on va voir ce qu’on va voir.

2. Les jeunes font souvent des excès durant le temps des fêtes. Supposons donc un fils indocile et rebelle, qui n’écoute ni père ni mère, chenapan qui ne s’amende pas même après avoir été châtié. Que faire? La sagesse de la Bible est ici précieuse, car elle nous le dit très exactement.

Que recommande-t-elle, selon vous?


A. De lui faire consulter un psychothérapeute d’obédience rogérienne
B. De le faire lapider jusqu’à ce que mort s’ensuive
C. De faire lancer sur lui des cailloux par la foule jusqu’à ce qu’il meure
D. De demander à un groupe de gens assemblés à cette fin de projeter sur ce jeune homme des pierres certes lourdes mais qu’on peut néanmoins tenir dans la main et cela jusqu’à ce qu’on puisse constater qu’il est bel et bien décédé, bien fait pour lui, l’avait qu’à faire un peu attention et c’est tout
E. Qu’on le trucide en projetant sur lui de cette matière minérale solide, dure, qui se rencontre à l’intérieur ou à la surface de l’écorce terrestre en masses compactes.

Réponse : Il faut le lapider.

Mais partant de là, les plus éminents spécialistes de l’herméneutique biblique ont sur le sujet des avis quelque peu divergents, qui feront que certains d’entre eux inclinent à accepter B comme seule bonne réponse, tandis que d’autres accepteraient volontiers C ou encore D, voire même, pour certains exégètes particulièrement pointilleux, E et seulement E. Mais il s’agit là de savants débats qu’il vaut mieux, pour le croyant, laisser aux seuls spécialistes. Le texte dont ils discutent, quoiqu’il en soit, est le suivant:

«Si un homme a un fils indocile et rebelle, n'écoutant ni la voix de son père, ni la voix de sa mère, et ne leur obéissant pas même après qu'ils l'ont châtié, le père et la mère le prendront, et le mèneront vers les anciens de sa ville et à la porte du lieu qu'il habite. Ils diront aux anciens de sa ville: Voici notre fils qui est indocile et rebelle, qui n'écoute pas notre voix, et qui se livre à des excès et à l'ivrognerie. Et tous les hommes de sa ville le lapideront, et il mourra.» (Deutéronome 21 : 18-21)

Même le profane mesurera l’extraordinaire complexité que pose l’interprétation de ce passage.

Quant à la réponse A, il s’agit, cette fois encore, d’une innocente facétie de votre serviteur.

3. Le temps des fêtes est aussi, hélas, celui où bien des gens s’endettent plus que de raison. Heureusement, La Bible nous indique une manière commode et facile de renflouer nos coffres. Saurez vous la reconnaître :

A. En vendant sa fille comme esclave
B. En militant pour obtenir un meilleur salaire
C. En faisant du temp^s supplémentaire
D. En priant
E. En mendiant


La bonne réponse est A, avec une précision cependant : «Si un homme vend sa fille pour être esclave, elle ne sortira point comme sortent les esclaves.» ( Exode 21 : 7)
Dire qu’il y a des gens quoi vendent leur fille comme esclave et qui la laissent néanmoins sortir comme les esclaves!

On déplorera seulement que La Bible néglige de préciser le prix juste et raisonnable que l’on peut demander pour sa fille que l’on vend en esclavage. Mais des théologiens travaillent sur la question, du moins je suppose.

4. En cette période de bombance , d’agapes et de festins, le croyant sera soucieux de se nourrir conformément à la parole de dieu. Quel aliment parmi les suivants est-il autorisé à consommer :

A. Du porc
B. Des coquillages
C. Du lièvre
D. Des sauterelles
E. Aucune de ces réponses

Réponse : D

Du moins si l’on juge raisonnable de suivre l’exemple de Jean, tel que nous le rapporte Matthieu (3 : 4) : «Jean avait un vêtement de poils de chameau, et une ceinture de cuir autour des reins. Il se nourrissait de sauterelles et de miel sauvage.»

Le porc est défendu : «Vous ne mangerez pas le porc, qui a la corne fendue et le pied fourchu, mais qui ne rumine pas: vous le regarderez comme impur.» (Lévitique 11 : 7)

Les coquillages aussi : «Mais vous aurez en abomination tous ceux qui n'ont pas des nageoires et des écailles, parmi tout ce qui se meut dans les eaux et tout ce qui est vivant dans les eaux, soit dans les mers, soit dans les rivières. Vous les aurez en abomination, vous ne mangerez pas de leur chair, et vous aurez en abomination leurs corps morts.» (Lévitique 11 : 10-11)

Quant au lièvre, n’en parlons pas : «Vous ne mangerez pas le lièvre, qui rumine, mais qui n'a pas la corne fendue: vous le regarderez comme impur.» (Lévitique 11 : 6)

Sauterelles grillées au réveillon : Youppi! Un délice. Et la satisfaction de suivre la parole de Dieu. Mais on les trouve où, au Québec, en décembre?

5. Les excès de sauterelles rendent malades certaines personnes. Heureusement, cette fois encore, La Bible est là pour nous indiquer quoi faire en cas de maladie. Si vous avez une indigestion de sauterelles ou quelque maladie que ce soit, vous devez :

A. Consulter un médecin compétent
B. Aller à l’hôpital le plus proche
C. Vous faire examiner
D. Vous faire enduire d’huile par les anciens qui prieront pour vous
E. Prendre les médicaments appropriés

La bonne réponse est D, évidemment, comme nous l’enseigne Jacques 5 : 14;15 : « Quelqu'un parmi vous est-il malade ? Qu'il appelle les anciens de l'Eglise, et que les anciens prient pour lui, en l'oignant d'huile au nom du Seigneur; la prière de la foi sauvera le malade , et le Seigneur le relèvera ; et s'il a commis des péchés, il lui sera pardonné .» Je me demande si de l’huile synthétique est acceptable.


6. Le temps de fêtes est un période durant laquelle ont lieu de nombreuses réceptions. Est-il acceptable pour un croyant de recevoir chez lui un non croyant?

A. Oui
B. Non

La réponse est évidemment non, selon 2 Jean 10-11 : «Si quelqu'un vient à vous et n'apporte pas cette doctrine, ne le recevez pas dans votre maison, et ne lui dites pas: Salut! car celui qui lui dit: Salut! participe à ses mauvaises oeuvres.»

[ Ce questionnaire reprend des questions et des réponses proposées par la Freedom from religion Foundation, que j’ai adaptées]

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour,

Comment, quoi, Normand se moque de Carl Rogers?

Amicalement

Normand Baillargeon a dit…

Anonyme, tu as vu clair dans mon jeu.-)

Normand

hnk a dit…

Bonjour,

Qui est Carl Rogers ? Est-il lacanien ou freudien ?

Merci d'une éventuelle réponse (si du moins elle existe).

Normand Baillargeon a dit…

Bonjour, Carl Rogers est un psychologue humaniste américain qui a aussi influencé les éducateurs.
Normand B.